Caldic logo

Elimination de l’hydrogène sulfuré dans le biogaz

Our thankpark in Europoort, the Netherlands

Les propriétés des sels de fer de lier les sulfures sont exploitées techniquement depuis longtemps dans le traitement d’eaux usées et de boue d’épuration. La précipitation des sulfures dans le
domaine de la désulfuration du gaz de digestion et l’élimination de l’hydrogène sulfuré avec des sels de fer dans les collecteurs d’eaux usées sont des procédés particulièrement éprouvés.

Cette technologie est également appliquée avec succès pour l’élimination de l’hydrogène sulfuré dans des installations de biogaz.
Grace à notre étroite collaboration avec KRONOS ECOCHEM, nous vous présentons cette  technologie.

Aperçu de tous les avantages :

Lors de la production de biogaz, les applications avec des sels de fer sont aussi variées que sont divers les problèmes posés par l’hydrogène sulfuré.

Les applications suivantes se sont imposées jusqu’ici :

  • Désulfuration pour la protection des moteurs afin de respecter les valeurs limites exigées pour l’hydrogène sulfuré. La longévité des huiles moteur peut en outre être prolongée.
  •  Protection des catalyseurs d’oxydation nécessaires à l’épuration d’effluents.
  • Soutien de la désulfuration biologique interne et externe par dosage d’une charge de base dans le service hivernal et en cas de crêtes de charge.
  • L’utilisation de sels de fer est le seul procédé qui permet de lier le H2S directement dans le fermenteur. Ceci a un effet positif sur les processus microbiologiques qui se déroulent et peut entraîner une augmentation de la concentration de méthane.
  • Grâce à la grande réactivité des sels de fer avec les sulfures (plus petit produit de solubilité), il reste des substances - traces disponibles dans la phase liquide, tant que des ions de Fe libres sont présents. Les substances - traces restent ainsi disponibles pour des bactéries méthanogènes et ne sont pas soustraites au système par la formation de sulfures de métal.

L’hydrogène sulfuré est un composant dangereux et destructeur du biogaz, qui a des effets néfastes à la fois sur l’homme, l’environnement, les matériaux de construction et les matières. L’utilisation d’énergies renouvelables et la mise en œuvre de résidus contenant du soufre dans des installations de biogaz posent des problèmes sérieux, si bien que les mesures visant à éliminer l’hydrogène sulfuré revêtent une grande importance. Les sels de fer apportent ici une contribution déterminante au fonctionnement optimal d’une installation de biogaz.